Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

EXAMEN NORMALISE REGIONAL JUIN 2015 Révision

Publié le par Ait Baali Hassane

NIVEAU: 3°AC TABLE A U RECAPITULA TIF DES LEÇONS DU SECOND SEMESTRE

LANGUE & COMMUNICATION : 6 points Professeur : M. AIT BAALI

LA COORD1NA TION :

COORDINATION

COORDONNANT

Ce qu'il exprime

EXEMPLES

Mais

L'opposition

Il est intelligent mais paresseux.

Ou

L'alternative

Préfères-tu la mer ou la montagne ?

Et

L'addition

Je joue avec Ayoub et Rachid.

Donc

La conséquence

Elle a beaucoup travaillé, elle est donc très fatiguée

Or

L'opposition / !a concession

On avait annoncé la pluie. Or, il fait beau.

Ni

La négation

Elle ne mange ni fruits ni légumes.

Car

La cause

II porte un manteau car il fait froid.

C

A

U

S

E

Subordonnants ou conjonctions

Exemples

Parce que, sous prétexte que, ...

Il n'est pas venu parce qu'il est malade.

Puisque, comme, vue que, ...

Comme il est malade il n'est pas venu.

Grâce a, à cause de + nom

Mon frère a réussi grâce à son excellent travail Nadia a échoué à cause de sa paresse.

C

O

N

S

E

Q

U

E

N

C

E

C'est pourquoi, alors, au point que, de sorte que,...

Nous sommes arrivés en retard, de sorte que nous n'avons pas vu le début du spectacle

si + adjectif / adverbe + que....

.... tellement +adjectif / adverbe + que..............

verbe+ tant/ tellement que

Il faisait si beau que nous sommes sortis

Il parle tellement vite qu’on a du mal à le comprendre.

Elle mange tant qu'elle tombe malade

Assez/trop + adj/adv + pour que + subjonctif

Assez/trop + adj/adv + pour + infinitif

Cet homme est trop vieux pour qu'on puisse l’embaucher

Il est trop vieux pour travailler.

B

U

T

  1. Même sujet :

Pour / afin de + infinitif (but souhaité) De peur de / de crainte de + infinitif (but craint)

  1. Sujets différents :

Pour que / afin que + subjonctif (but souhaité) De peur que / de crainte que (but craint) 3.

Je travaille bien pour avoir un bon niveau. Il travaille bien de peur d'échouer à l'examen. Je te prêterai mon livre pour que tu le lises. Il marche sur la pointe des pieds de peur qu'on ne l'entende.

C

O

N

C

E

S

S

I

O

N

Même si ; mais ; néanmoins ; cependant ; toutefois. + indicatif

Je ferai ce voyage même s'il est cher

Tandis que / alors que + indicatif.

Zahra travaille alors que Saida perd son temps

[Bien que / quoique / quoi que / qui que / où que] + subjonctif

Bien qu'il pleuve, il joue dehors.

Malgré / en dépit de + GN

Malgré l'interdiction du médecin, il est sorti.

Avoir beau + infinitif

J'ai beau cherché mes clés, je ne les trouve pas.

CONDITION

Si + présent —> futur simple (futur proche / prés.)

Si + imparfait —» conditionnel présent

Si + plus que parfait—► conditionnel passé

Si nous révisons nos leçons, nous aurons une bonne note.

Si nous révisions nos leçons, nous aurions une bonne note.

Si nous avions révisé nos leçons nous aurions eu une bonne note.

CONDITION

A condition que, en admettant que, en supposant que,

pourvu que ... + subjonctif

Nous irons skier dimanche à condition qu'il ne fasse pas trop froid.

Au cas où + conditionnel

Au cas où il téléphonerait, demande-lui de rappeler.

A condition de + infinitif

Tu arriveras à temps, à condition de partir maintenant.

En cas de + nom

En cas de tempête, restez cher vous.

COMPARAISON

L'égalité : aussi + adi/adv +que

autant de + nom + que

Lina est aussi intelligente que sa sœur.

Nabil a autant de livres que son frère.

2. La ressemblance : comme, ainsi que, tel, ...

Mon frère nage comme un poisson

3. La supériorité : plus + adi/adv +que Plus de + nom + que

La voiture roule plus vite que la moto. Leila à plus de livres qu'Asma.

4. L'infériorité : moins + adi/adv +que Moins de + nom + que

La moto roule moins vite que la voiture. Asma à moins de livres que Leila.

III. Le lexique : les exercices lexicaux sont toujours en rapport avec le texte support.( champ lexical)

IV. LA COMMUNICATION : 1. Faire une concession

Situation

Enonce

Une personne exprime son point de vue à propos d'un sujet (dire lequel)..................... en faisant une concession.

Exemple : un jeune homme exprime son point de vue à propos des avantages de la télévision en faisant une concession.

Exprimer un accord partiel c'est-à-dire accepter l'idée (en utilisant certes, c'est vrai, bien sur,...) puis la réfuter (en utilisant mais, cependant, toutefois,...)

Exemple : certes la télévision a de nombreux avantages, mais elle présente parfois des émissions qui risquent de nuire au jeune public.

Raisonner à partir d'une hypothèse :

Situation

Enoncé

Une personne raisonne à partir d'une hypothèse à propos de ....

Exemple : Un père raisonne à partir d'une hypothèse à propos des résultats de son fils

Formuler une hypothèse pour expliquer un fait (en employant si, en supposant que, en admettant que, le conditionnel, il est possible que, il se peut que,...)

Exemple : Si mon fils n'avait pas eu de mauvais résultats, Il n'aurait pas échoué.

En supposant que mon fils n'ait pas eu de mauvais résultats, il n'aurait pas échoué.

V. EXPRESSION ECRITE : 8points.

Production d'un texte narratif (qui pourrait contenir des passages descriptifs, des dialogues,...) ou argumentatif de 120 mots environ (10 à 12 lignes) sur un sujet donné.

  • Respect de la consigne : 1pt
  • Cohérence de la narration (organisation et progression du récit) : 3pts
  • Qualité de la langue (vocabulaire, syntaxe, ponctuation, orthographe, conjugaison) : 4pts

CANEVAS : à titre indicatif :

INTRODUCTION : les circonstances : temps ; lieu ; personnages ; événement. (2 lignes)

DEVELOPPEMENT : Vos sentiments (4 lignes) / Votre réaction (4 lignes)

CONCLUSION : Réflexion générale sur l’évènement raconté (2 lignes)

BONNE REVISION

Partager cet article

LA PARURE 1 / 3

Publié le par Ait Baali Hassane

LA PARURE MISE EN PLACE DE L’INTRIGUE :

SITUATION INITIALE ET ÉLÉMENT PERTURBATEUR :

  • Mathilde appartient à une famille d'employés et a épousé un commis du ministère de l’instruction publique. Elle n'est pas satisfaite de sa vie. Elle souffrait de la pauvreté de son logement, de la misère des murs, de l'usure des sièges, de la laideur des étoffes, … Elle rêve de décors plus raffinés et d'une société masculine recherchée, devant qui elle pourrait briller. Or, un soir, son mari lui apporte une invitation à une soirée du ministère de l'Instruction publique, où il est employé.
  • Mathilde est très mécontente de cette invitation : elle la jette avec dépit; elle regarde son mari d'un œil irrité et s'adresse à lui avec impatience parce qu'elle n'a pas la tenue adéquate pour assister à une telle soirée.
  • Le mari consent à ce qu'elle achète une robe pour assister à la soirée, se privant alors d'un fusil pour aller à la chasse avec des amis. Mais Mathilde ne paraît que partiellement satisfaite. En effet, il lui faudrait aussi des bijoux pour qu’elle ne se sente pas inférieure aux dames de la haute société invitées au bal.

Partager cet article

ORTHOGRAPHE:

Publié le par Ait Baali Hassane

LE PARTICIPE PRÉSENT, LE GÉRONDIF

ET L’ADJECTIF VERBAL.

  • Le participe présent verbe ou adjectif
    1. Le participe présent peut être employé comme adjectif. Dans ce cas, il s'accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il qualifie.

■Des algues gluantes

  1. Le participe présent employé comme verbe est invariable. On le trouve souvent avec des compléments.

■ Madame de Nevers, montant à cheval, donna le signal du départ.

  1. On le trouve parfois avec un sujet dans une proposition participiale.

■Madame de Nevers rejoignant le cortège, le signal du départ fut donné.

En général, le participe peut être remplacé par une forme conjuguée à un mode personnel.

■ Madame de Nevers rejoignit le cortège, le signal du départ fut donné.

  • Règles orthographiques

Dans certains cas, le participe employé comme verbe et le participe employé comme adjectif ne s'orthographient pas de la même façon.

1. Pour certains verbes en - quer et en - guer

■ Suffoquant, il remonta à la surface.

■ La chaleur était suffocante.

■Fatiguant ses adversaires, il passa la ligne en tête.

■Tu es fatigant!

Souvent, aux adjectifs correspondent des noms à la même orthographe :

■une attitude provocante = une attitude de provocation

2. pour certains verbes en -ger

■ Négligeant tous les conseils, il remonta aussitôt sur le ring.

■ Assez négligent, il oubliait son livre un cours sur deux.

Publié dans langue

Partager cet article

EXPRESSION ECRITE

Publié le par Ait Baali Hassane

3° AC : EXPRESSION ECRITE :

Rédaction d’une courte nouvelle à partir

des indications données

( Parcours, page : 154, activité n° 2)

Un soir, je rentre chez moi comme d’habitude et m’installe dans mon fauteuil pour regarder un match de football à la télévision. Soudain il y a une coupure d’électricité.

En me levant pour chercher une lampe, j’entends des bruits insolites qui viennent de ma chambre. Étant seul à la maison, j’ai peur : mon cœur bat la chamade, mes cheveux se dressent et ma gorge se noue d’angoisse et de terreur. Je sens une présence autour de moi. S’agirait-il d’un vilain voleur ? D’un animal ?

Soudain, je vois une ombre sortir de ma chambre, traverser en courant une partie du couloir et rentrer dans la cuisine. Alors, armé d’un balai, je m’avance à pas feutrés en retenant ma respiration et d’un seul coup, j’ouvre la porte.

Juste à la même seconde, la lumière revient et, devinez qui se tient devant moi, tremblant comme un feuille de peuplier sous l’action du vent, à la merci de mon balai prêt à s’abattre sur lui, mon frère jumeau qui n’est pas sorti avec mes parents comme prévu et qui a eu autant de peur que moi.

D’après RAYHANA CHAYNANE (3°AC)

INSTITUTION AJYAL AL HOUDA

Le 05 / 05 / 2015

Publié dans EXPRESSION ECRITE

Partager cet article

Sommaire du Blog

Publié le par Ait Baali Hassane










banner.jpg






























 

Publié dans Sommaire du Blog

Partager cet article

sans famille

Publié le par Ait Baali Hassane

3° AC SANS FAMILLE- HECTOR MALOT

Résumé des chapitres 7 à 17 - SECONDE PARTIE
  1. Deux jours après, Rémi et Mattia repartirent vers Clermont. Là, ils se rendirent chez un coiffeur musicien M. Espinassous qui apprit à Mattia beaucoup de choses sur la musique et lui proposa même de rester chez lui comme élève car il était très doué mais Mattia refusa.
  2. Ils quittèrent donc ces pays de la Lozère et de l'Auvergne et arrivèrent aux villages d'eaux où ils firent de belles recettes. À Ussel, ils firent appel à un vétérinaire pour les aider à acheter une belle vache qui leur coûta toutes dépenses comprises 214 francs et le lendemain, ils se mirent en route vers Chavanon en conduisant leur vache. A deux kilomètres d'un village, ils s'arrêtèrent pour manger et après le repas, Mattia se mit à jouer de la musique et la vache, apeurée, se sauva. Ils la retrouvèrent au village mais ils furent accusés de vol. Cependant, grâce au vétérinaire d'Ussel, ils furent innocentés.
  1. Le juge connaissait mère Barberin et le gardien de paix avait lu le fait divers relatant l'accident de la mine. On leur fournit des passeports et ils repartirent. En route, ils achetèrent les ingrédients nécessaires à la préparation de bonnes crêpes. Les retrouvailles furent émouvantes et mère Barberin fut comblée en voyant la vache. La vieille paysanne apprit à Rémi que Jérôme était à sa recherche à Paris.
  2. Dès le lendemain, les enfants se remirent en route pour Paris en passant par Dreuzy dans le Morvan pour voir Lise chez sa tante Catherine dont le mari était éclusier. Ils lui offrirent une poupée et quelle joie de se retrouver.
XI Ils repartirent et mirent six mois et quatorze jours pour arriver à Paris où ils apprirent que Garofoli ne sortirait de prison que dans trois mois et que Jérôme Barberin était mort.
  1. Rémi écrit alors à mère Barberin qui répondit quatre jours plus tard en joignant une lettre que lui avait envoyé Jérôme avant son décès et où il mentionnait l'adresse d'un avocat de l'étude Greth and Galley au Greensquare, Lincoln's inn de Londres, qui était chargé de retrouver Rémi. Les deux amis se rendirent donc à Londres et Rémi apprit qu'il avait une famille : la famille Driscoll.
  1. Les deux amis furent déçus par la froideur de l'accueil, cette famille de marchands ambulants se composait du grand-père, vieillard paralysé, M. Driscoll, 40 ans, intelligent mais dur, sa femme âgée de 34 ou 35 ans, deux garçons : Allen, 11 ou 12 ans et Ned. Enfin, deux filles : Kate, 3 ans à peine et Annie.
  2. Mattia et Rémi ne tardèrent guère à découvrir que les Driscoll étaient des cambrioleurs et des receleurs. Mattia tenta de convaincre Rémi de partir mais il refusa de quitter ses prétendus parents.
  1. Les deux amis continuèrent à donner des représentations et bientôt, Rémi apprit qu'on avait perverti Capi en lui apprenant à voler.
  2. Détesté par sa nouvelle famille, Rémi envoya secrètement une lettre à mère
Barberin qui lui répondit que ses langes n'étaient pas marqués et lui en fit une description minutieuse. Un jour de pluie, il questionna son frère qui affirma qu'ils portaient les initiales : « F.D. ». A la suite de la visite de James Milligan, Rémi apprit que ce dernier était le commandeur de son enlèvement par ses prétendus parents afin de devenir l'unique héritier de son frère si Arthur mourrait.
  1. Les jours suivants, Mattia et Rémi tentèrent d'espionner James Milligan mais ils échouèrent. Quelques semaines après, la famille Driscoll quitta Londres pour parcourir l'Angleterre en vendant ses marchandises et dans un gros village où se tenait une sorte de foire, les deux amis retrouvèrent Bob qui était avec Mattia au cirque Gassot et se mirent à travailler ensemble. Un soir au retour, Rémi apprit que sa famille avait quitté les lieux et se fit arrêter par un policier qui tenait Capi. Cet agent lui apprit que son soit disant père avait commis un vol dans une église et qu'on était à sa recherche. Rémi fut arrêté et mis en prison en attendant de comparaître devant la justice.

Partager cet article

Rédiger la suite d'un texte

Publié le par Ait Baali Hassane

Rédiger la suite d'un texte en utilisant les trois points de vue narratifs étudiés: exemple de texte à obtenir:

[…] Il a peur : les yeux écarquillés, la gorge nouée d’angoisse et de terreur, ses jambes fléchirent, son cœur bat la chamade et il sent une sueur froide couler le long de son dos : « que m’arrive-t-il ? Serais-je devenu poltron à ce point ? Aurais-je peur dans ma propre demeure ? » Se demande-t-il. Puis prenant son courage des deux mains, il avance, tourne la clé et ouvre la porte qui grince, des persiennes claquent, un cri insolite jette l’enfant à terre, il se sent transporté dans un monde parallèle plein d’horreur. Il sent ses dents claquer et ses mains trembler comme les feuilles d’arbres agitées par un vent automnal… …il sent sa tête tourner, ses forces l’abandonner et il tombe en syncope…

Combien de temps reste-t-il ainsi ? Il n’en a aucune idée mais quand il reprend connaissance, il se retrouve entouré des membres de sa famille dans une chambre bien décorée avec des ballons et des ampoules multicolores en guirlandes. C’est son anniversaire et tous les membres de sa famille entament la belle chanson « Bon anniversaire François, bon anniversaire !... » Il n’en revient pas : quel scénario inédit pour un anniversaire unique en son genre ! Il va embrasser ses parents, ses frères et ses sœurs en s’écriant : « Vous êtes la meilleure famille du monde ! »

Hassan AÏT BAALI

Hassan AÏT BAALI

Partager cet article

La condition, l'hypothèse // aitbaali1951@gmail.com

Publié le par Ait Baali Hassane

Résumé de la leçon:

LA CONDITION, L'HYPOTHÈSE

Emplois de " si ":

Si + présent -> futur
=> la condition peut se réaliser
ex : Si tu ne te dépêches pas, tu vas manquer ton train.

Si + imparfait -> conditionnel présent
=> peu de chance de se réaliser
ex : S'il y avait du soleil, nous irions nous promener en forêt.
=> ne peut pas se réaliser
ex : Si je n'avais pas mal au dos, je ferais du sport.
(Malheureusement pour moi j'ai des problèmes de dos qui ne vont pas s'arranger tout de suite.)

Si + plus-que-parfait -> conditionnel passé
=> ne s'est pas réalisé
ex : S'il y avait eu moins de monde, nous serions allés nous promener.

On peut aussi utiliser des conjonctions avec "si"

sauf si / excepté si
=> exprime la restriction et l'hypothèse
ex : Je rentrerais vers 7 heures excepté si la réunion se prolonge.

comme si (+ imparfait // comme si + plus-que-parfait)
=> exprime la comparaison et l'hypothèse
ex : C'est un égoïste, il réagit comme s'il était tout seul.

ex: Elle pleure comme si elle avait perdu un être cher.

Autres conjonctions suivies de l'indicatif

selon que ... ou que ... / suivant que ... ou que
=> double hypothèse
ex : Selon qu'il y aura du soleil ou de la pluie, nous nous promènerons ou pas.

Autres conjonctions suivies du subjonctif

à condition que
=> condition indispensable
ex : On vous engagera comme ouvrier dans cette usine à condition que vous ayez les conditions requises.

pourvu que
=> seule condition suffisante (moins fréquent)
ex : Pourvu que tu veuilles travailler, je te trouverai un emploi.

à moins que
=> restriction + hypothèse (+ ne)
ex : Le malade sortira de l'hôpital, à moins qu'il (n') y ait des complications.

pour peu que
=> condition minimale suffisante
ex : Pour peu que la nuit soit claire, on peu voir la Grande Ourse.
(Il suffit que la nuit soit claire pour voir la Grande Ourse)

Autres conjonctions suivies du conditionnel

  1. au cas où / dans le cas où / dans l'hypothèse où
    => exprime l'éventualité
    ex : Au cas où il pleuvrait, le match n'aurait pas lieu.
  2. Dans le cas où il m'aurait téléphoné, je l'aurais averti du danger qui le guettait.

Autres moyens d'exprimer la condition et l'hypothèse

  • Préposition + infinitif

à condition de

ex : Vous comprendrez facilement à condition de bien écouter.

à moins de

ex : Tu ne peux pas rentrer à moins d'avoir une autorisation.

  • Préposition + nom

en cas de

ex : En cas de tempête, il faut éteindre la télévision.

avec

ex : Avec un peu de concentration, tu réussiras cet exercice.

sans

ex : Sans l’aide de ses amis, il n’aurait pas réussi.

à moins de

ex : À moins d'une bonne excuse, je ne peux pas te pardonner.

  • Le gérondif

ex : En lisant, vous apprendrez l'orthographe.

  • Un participe ou un adjectif

ex : Seul, il ne pourra pas résoudre ce problème.

Publié dans Langue

Partager cet article

la comparaison

Publié le par Ait Baali Hassane

B1

3° AC LANGUE / GRAMMAIRE : LA COMPARAISON : cdes adjectifs ou (des qualités)

SUPERIORITE / ÉGALITE / INFERIORITE :

  • COMPARER DES QUALITES :

L’adjectif au comparatif

l’adverbe au comparatif

Tom est plus raisonnable que sa sœur

Tom est aussi intelligent que sa sœur

Tom est moins drôle que sa sœur

Je cours plus rapidement que toi

Je parle français aussi aisément que toi.

Je travaille moins durement que toi.

  • COMPARER DES QUANTITES :

NOMBRE

QUANTITE

J’ai plus de livres que de revues.

J’ai mois de frères que toi.

J’ai autant de sœurs que mon cousin.

Ce paysan cultive plus de blé que d’orge.

J’ai acheté moins de café que de thé.

J’ai bu autant de limonade que d’eau.

REMAQUE :

Meilleur ≠ moins bon / mieux ≠ moins bien / pire ≠ moins mauvais

Votre devoir est plus mauvais que le précédent = Votre devoir est pire que le précédent.

La situation est pire que l'an dernier = La situation est pire que l’an dernier.

LES SUPERLATIFS :

Le, la, les plus/moins + adjectif

Le Louvre est le plus grand musée de France

* on peut toujours placer un superlatif après le nom en répétant l'article

Le Louvre est le musée le plus grand de France

Le plus /le moins + adverbe

C'est Clara qui skie le plus gracieusement

Le plus de /le moins de + nom

C'est à 18h qu'il y a le plus de monde dans le métro

POUR EXPRIMER UNE COMPARAISON PARALLELE, ON PEUT UTILISER :

Plus....plus / moins...moins :

Plus je le connais, plus je l'apprécie.

Moins il travaille, moins il gagne d’argent

Plus...moins / moins...plus.

Plus il ment, moins on le croit.

Moins on le gronde, plus il devient insupportable.

EXPRIMER LA RESSEMBLANCE

EXPRIMER LA DIFFERENCE

- ressemblance (de… avec…)
- imitation (de… par…)
- similitude (entre…)

- semblablement
- identiquement
- pareillement
- de la même manière
- ainsi

- différence ( de…. avec…)

Autrement

Différemment

Partager cet article

examen régional de 2 015

Publié le par Ait Baali Hassane

examen régional de 2 015

Partager cet article

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>