Publié par Ait Baali Hassane

AYA RIZQI 3AC 2

  LE 13 /04 /2020  

Excellent devoir !

LE RÉCIT FANTASTIQUE

 

        Le Weekend dernier,   je suis allée  au bain maure. Je  croyais  être la  première à y pénétrer et cela  me réconforta  parce  que je  pourrais choisir  une meilleure place  où m’installer et j’éviterais les bousculades pour remplir mes  seaux d’eau ; mais en même temps, cela me  donna la  chair de  poule : les  gens disaient que les  bains maures sont peuplés de  Djinns .         

      Un silence qui régnait dans la salle était si inquiétant que je ressentis un tressaillement me saisir de la tête aux pieds mais je me rassurais vite Ce silence est tout à fait normal puisque  j’étais seule  dans  la  première  salle. Or,  quelques  minutes après, je  remarquai une  femme dont la silhouette se distinguait à peine sous   la lueur des lampes qu’on voyait è peine à cause de la vapeur. Je  fais   un  pas    en  avant  et  je  vis mieux cette  femme qui se  frottait  la  peau  avec  son  gant   de  toilette. Elle ne  leva  pas  la  tête que couvraient de longs cheveux  noirs et ne  répondit même  pas à   mon salut.

   Je  crus  qu’ elle ne  voulait pas parler avec  les  étrangers, mais ce  qui  était  horrifiant, c’était  son rire  démoniaque.  Alors,  je  décidai  de  rassembler  mes forces  et  d’aller  vers elle. Quelle ne fut ma stupeur et ma frayeur en découvrant qu’au lieu des pieds, elle avait  des  pattes  de  vache. Alors, mon sang ne fit qu’un tour dans mes veines et je courus vers l’extérieur.

   Lorsque  je  demandai  à la caissière  qui  était cette  femme, elle me répondit  qu’  il  n’y  avait  personne d’autre  que  moi  à  l’intérieur. Quel soulagement en quittant ce lieu hanté !

Enfin, toute tremblante encore,  je  décidai  de ne  jamais plus retourner  à  ce  bain  maure et  d’essayer  d’ oublier   cette  mésaventure.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article