Résumés et tableau synop., 2ème partie

Publié le par Ait Baali Hassane

7. Long John raconte à Jim des anecdotes sur les marins et sur le port.

  Le jour du départ, le capitaine Smollett manifeste au chevalier son mécontentement : il n’aime ni le voyage, ni l’équipage, ni le second. Il exige que les munitions du bord soient entreposées sous la cabine, et non dans la cale avant, près des marins.

 

 

8. Le départ se fait dans la plus grande excitation. Tout l’équipage semble obéir à Silver, et lève l’ancre en chantant la chanson de pirate de Billy Bones…

  Le voyage dure environ deux mois, pendant lesquels le second se noie par une nuit de tempête. Le plus sympathique des hommes d’équipage est le cuisinier, John Silver.

 

 

 

9. Le capitaine Smollett et le chevalier ne s’entendent pas. Le capitaine reproche à ce dernier ses largesses vis-à-vis de l’équipage. Ainsi, une barrique de pommes est à la disposition des marins, sur le pont..  

Une nuit, vers la fin du voyage, Jim s’assoupit dans le tonneau presque vide. Il y surprend une terrible conversation.

 

1O. Silver confie qu’il a des économies, alors que les autres pirates dépensaient tout le produit de leurs pillages.

 

11. Le quartier-maître, Israël Hands, intervient dans la conversation. Il désire que les pirates se mutinent immédiatement. Silver, tentant de le raisonner, fait part de son plan : il aimerait que le chevalier et le docteur trouvent le trésor et le transportent à bord. Il laisserait le capitaine Smollett ramener le bateau à mi-chemin avant de frapper le grand coup.

Mais la bande de pirates exprime ses projets de tuer tous les amis de Jim après la découverte du trésor. À deux doigts d’être surpris dans le baril de pommes, Jim ne doit son salut qu’au cri de la vigie : "Terre !"

 

 

12. Jim parvient à trouver le moyen de raconter tout le complot à ses amis. Les forces en présence sont inégales : ils sont sept, contre dix-neuf pirates. Jim est désespéré.

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article