Sur la grève


Etendu sur la grève, sous mon parasol,

Je sens la brise caresser doucement mon corps,

 

Le soleil me darde de ses doux rayons

Le doux bruit de la houle me parvient de loin.

 

Je contemple le ciel bleu s’étendant à l’infini.

Je vois au loin des bateaux, infatigables pêcheurs         

Et là- haut, la Kasbah dans toute sa splendeur,

Semble veiller sur le port et sur tous les estivants.

 

Un cerf-volant me survole, bercé par le vent

Tel un albatros ou un aigle royal

S’immobilisant ou s’abattant sur une proie invisible

Puis s’élevant à nouveau vers son immense royaume…

                        


 

 le 20 / 06 / 2009

 

Tag(s) : #Poésie

Partager cet article

Repost 0