Un résumé imprimable est publié à la fin de la
                leçon ( au bas de cette page )


L'EXPRESSION DE LA CONDITION
1/ GÉNÉRALITÉS

A. Que fait-on quand on exprime une condition ou une hypothèse ?

On se place :

  • non pas dans le domaine de la réalité ;
  • mais dans celui de ce qu'on suppose, de ce qui est peut-être vrai mais pas sûrement, dans le domaine en somme de l'imaginaire (au moins pour une part), en tout cas de la pensée “raisonnante”.

Comparer :

EXEMPLES
COMMENTAIRES
Je ne sais pas l'heure parce ma montre est en panne.
(en gras : subordonnée de cause)
La raison pour laquelle j'ignore l'heure est bien réelle, maintenant, au moment où je parle : ma montre est en panne.
Je ne sais pas l'heure quand ma montre est en panne.
(en gras : subordonnée de temps)
J'ignore l'heure quand, dans la réalité, ma montre est en panne ; elle l'est de temps en temps.
Je ne sais pas l'heure si ma montre est en panne.
(en gras : subordonnée de condition ou d'hypothèse)
Quand j'imagine ma montre en panne, j'imagine que je ne peux plus savoir l'heure ; il n'est pas dit que ma montre sera ou non en panne un jour.

B. Une phrase où se trouve une condition comporte deux parties principales :

Ces deux parties (entre lesquelles existe une relation logique) sont :

  • une hypothèse (ou condition)
  • la conséquence qu'on envisage pour cette hypothèse (ou condition)

L'influence de l'hypothèse (de la condition) sur la conséquence qu'on en envisage touche principalement au mode employé dans l'expression de cette conséquence.

L'hypothèse peut être envisagée comme :
Très réalisable dans le passé, le présent ou le futur
 
peu probable, mais non totalement irréalisable
(présent ou futur)
irréalisable (présent ou futur) ou non réalisée (passée)
 
Mode dans l'expression de la conséquence :
INDICATIF
Mode dans l'expression de la conséquence :
CONDITIONNEL
Mode dans l'expression de la conséquence :
CONDITIONNEL

Si tu viens nous voir lors des prochaines vacances, j'en serai très heureux.

Si la piscine était ouverte, nous irions nous baigner.

• On ne t'aurait pas berné si tu avais été plus perspicace.
3/ EXPRESSION D'UNE HYPOTHÈSE
(ou CONDITION) DANS UNE PHRASE SIMPLE

   

L'hypothèse peut être exprimée
au travers de
Mots-outils (prépositions)

Exemples
GN précédé d'une préposition sans, en cas de, avec... Sans skis, ils n'auraient pu parcourir de telles distances.
Avec une allure un peu plus rapide, il réussira à réduire son retard sur son prédécesseur...
verbe infinitif précédé d'une préposition à condition de, à moins de, ... • Il peut réussir à condition de se mettre sérieusement au travail.
verbe au participe présent ou au gérondif [pas de mot-outil] (En) marchant plus vite, il aurait pu gagner.
simple adjectif apposé [pas de mot-outil, mais jeu de virgules encadrantes] • Cette glace, plus soigneusement préparée, aurait été meilleure.

4/ EXPRESSION D'UNE HYPOTHÈSE (ou condition) DANS UNE PHRASE COMPLEXE : DES SUBORDONNÉES

L'outil le plus couramment utilisé est la subordonnée introduite par

«si», mais il existe d'autres moyens.

A. La prop. subordonnée conjonctive introduite par

la conjonction « SI »

Cette conjonction permet l'expression la plus claire des différentes nuances hypothétiques exposées dans le chapitre 2 de cette fiche.

Situation temporelle de l'idée expri-mée dans l'hypothèse   Degré de probabilité de l'hypothèse Temps dans la prop. subordonnée (après "si") Temps dans la prop. principale (exprime la conséquence)
Hypothèse envisagée dans le présent ou le futur hypothèse très réalisable indicatif présent indicatif présent ou futur — impératif
     
hypothèse peu probable (mais réalisable) ou non réalisable indicatif imparfait conditionnel présent
         
Hypothèse envisagée dans le passé hypothèse très probable dans le passé indicatif passé composé ou simple, impft indicatif présent, impft, passé composé, ...
     
hypothèse non réalisée dans le passé indicatif plus-que-parfait conditionnel passé ou présent


Ex1 Si tu le veux, je t'accompagne.
Si tu es d'accord, téléphone-moi.
Ex2 Si tu t'en allais, il te suivrait.
S'il était jeune encore, il irait danser.
Ex3 Si tu as fait des bêtises, tu dois les réparer.
Ex4 Si on l'avait prévenu, il serait venu.

»» "Si" (introduisant une proposition sub. de condition) N'EST JAMAIS SUIVI DU CONDITIONNEL !

»» Ne pas confondre avec la proposition subordonnée INTERROGATIVE INDIRECTE introduite par "si" (correspondant à une interrogation directe totale), qui peut être au conditionnel sous l'effet de la concordance des temps.
Je me demandais s'il reviendrait avant le retour du printemps.

B. Les autres propositions subordonnées conjonctives de condition
(ou d'hypothèse)

Dans tous les cas proposés ci-après (voir tableau ci-dessous), le mode employé ordinairement dans la principale est l'indicatif (impératif possible)

  Conjonctions introduisant la proposition subordonnée de condition  
au cas où pourvu que, à supposer que, à moins que (1) selon que... ou... (2)

Mode employé dans la subordonnée :
  CONDITIONNEL

Mode employé dans la subordonnée :
  SUBJONCTIF
Mode employé dans la subordonnée :
  INDICATIF

Au cas où tu n'aurais pas le loisir de venir, préviens-moi.

• Tout ira bien, pourvu qu'il ne fasse pas d'histoires !

Selon qu'il fera beau ou non, nous aviserons...

(1) «à moins que» est accompagné, devant le verbe de la sub., d'un «ne» explétif en raison de l'idée de négation qu'il contient (vaut "si... ne... pas...")
• À moins qu'il ne rate son train, il arrivera à l'heure.

(2) «selon » est suivi d'une alternative opposée : il introduit deux hypothèses contraires, la seconde étant résumée à «ou pas» , «ou non» ou commençant par «ou que...» ; les hypothèses peuvent même être proposées dans un plus grand nombre que deux.
• Selon qu'il accepte, qu'il refuse, ou qu'il se désintéresse de la question, la négociation prendra un tour différent.

C. Des propositions subordonnées à valeur hypothétique

On peut aussi exprimer l'hypothèse (la condition) à travers des propositions qui ne soient pas des propositions subordonnées conjonctives.

Nature de la proposition Mode du verbe qui y est employé
Prop. subordonnée relative conditionnel ou subjonctif • Un homme du Moyen Âge qui tomberait dans notre époque serait bien surpris.
Proposition participale participe présent / passé Mes parents restant à mes côtés, je ne me serais pas sentie si abandonnée.
5/ D'AUTRES MANIÈRES D'EXPRIMER UNE HYPOTHÈSE (une condition) : QUELQUES EXEMPLES

La liste qui suit n'a rien d'exhaustif !

A. Le sens des mots

  • Des verbes comme «supposer», «imaginer», «admettre» introduisent une idée d'hypothèse.
    Imaginez qu'une inondation soudaine vous contraigne à ne plus sortir de chez vous...
  • Des mots-outils tels que "soit" sont employés, notamment en mathématiques pour introduire les données posées au début d'un problème.
    Soit un triangle isocèle ABC de base AB.

B. La simple juxtaposition

  • Dans la simple juxtaposition, les verbes seront l'imparfait de l'indicatif ou le conditionnel (par exemple)
    Il y aurait mis un peu du sien, il aurait déjà fini son travail.
    Il prenait son temps en faisant ses courses, il évitait de se faire tremper par l'orage survenu sur la route du retour.
             (à comprendre comme : S'il avait pris sont temps en faisant ses courses, il aurait éviter...)

Résumé de la leçon:

 

L'HYPOTHÈSE

Si + présent -> futur
=> la condition peut se réaliser
ex : Si tu ne te dépêches pas, tu vas manquer ton train.

Si + présent -> présent
=> habitude dans le présent (si = quand)
ex : En vacances, s'il pleut, nous jouons aux cartes.
=> logique, vérité
ex : Si tu mets de l'essence, ta voiture marche.

Si + imparfait -> conditionnel présent
=> peu de chance de se réaliser
ex : S'il y avait du soleil, nous irions nous promener en forêt.
=> ne peut pas se réaliser
ex : Si je n'avais pas mal au dos, je ferais du sport.
(Malheureusement pour moi j'ai des problèmes de dos qui ne vont pas s'arranger tout de suite.)

Si + plus-que-parfait -> conditionnel passé
=> ne s'est pas réalisé
ex : S'il y avait eu moins de monde, nous serions allés nous promener.

On peut aussi utiliser des conjonctions avec "si"

même si
=> exprime l'opposition et l'hypothèse
ex : Il refuserait ta proposition même si tu insistais.

sauf si / excepté si
=> exprime la restriction et l'hypothèse
ex : Je rentrerais vers 7 heures excepté si la réunion se prolonge.

comme si
=> exprime la comparaison et l'hypothèse
ex : C'est un égoïste, il réagit comme s'il était tout seul.

Autres conjonctions suivies de l'indicatif

dans la mesure où
=> restriction
ex : Dans la mesure où on respecte les doses prescrites, ce médicament est efficace.

selon que ... ou que ... / suivant que ... ou que
=> double hypothèse
ex : Selon qu'il y aura du soleil ou de la pluie, nous nous promènerons ou pas.

Autres conjonctions suivies du subjonctif

à condition que
=> condition indispensable
ex : On vous engagera comme ouvrier dans cette usine à condition que vous ayez les conditions requises.

pourvu que
=> seule condition suffisante
(moins fréquent)
ex : Pourvu que tu veuilles travailler, je te trouverai un emploi.

à moins que
=> restriction + hypothèse (+ ne)
ex : Le malade sortira de l'hôpital, à moins qu'il (n') y ait des complications.

pour peu que
=> condition minimale suffisante
ex : Pour peu que la nuit soit claire, on peu voir la Grande Ourse.
(Il suffit que la nuit soit claire pour voir la Grande Ourse)

Autres conjonctions suivies du conditionnel

  1. au cas où / dans le cas où / dans l'hypothèse où
    => exprime l'éventualité
    ex : Au cas où il pleuvrait, le match n'aurait pas lieu.

Autres moyens d'exprimer la condition et l'hypothèse

Préposition + infinitif

à condition de

ex : Vous comprendrez facilement à condition de bien écouter.

à moins de

ex : Tu ne peux pas rentrer à moins d'avoir une autorisation.

Préposition + nom

en cas de

ex : En cas de tempête, il faut éteindre la télévision.

avec

ex : Avec un peu de concentration, tu réussiras cet exercice.

sans

ex : Sans l’aide de ses amis, il n’aurait pas réussi.

à moins de

ex : À moins d'une bonne excuse, je ne peux pas te pardonner.

Le gérondif
ex : En lisant, vous apprendrez l'orthographe.

Un participe ou un adjectif
ex : Seul, il ne pourra pas résoudre ce problème.

 

 


Tag(s) : #Langue

Partager cet article

Repost 0