2/ LA PROPOSITION SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE D'OPPOSITION

* Rappel

La proposition subordonnée circonstancielle d'opposition est une proposition subordonnée conjonctive : elle est introduite par une locution conjonctive (une locution conjonctive est une sorte de conjonction de subordination dont la caractéristique est d'être composée de plusieurs mots ; ex : "bien que")

Comme toute proposition subordonnée circonstancielle, la proposition subordonnée circonstancielle d'opposition est complément circ. d'opposition du verbe de la principale.

A. Qu'exprime-t-elle ?

L'opposition consiste à opposer au fait qui est exprimé dans la proposition principale celui qui est exprimé dans la proposition subordonnée.
Jacques sort sans se couvrir bien qu'il fasse froid.
Proposition principale Prop. sub. d'OPPOSITION (contradiction par rapport à ce qu'exprime la principale)

B. Locutions conjonctives et modes employés

Le mode employé dépend de la locution de subordination.
MODE Valeur de ce mode LOCUTIONS
Subjonctif Contradiction par rapport à ce à quoi on s'attendrait. bien que, quoique, encore que Vous partirez en mer demain, encore que le temps ne s'y prête pas.
quelque... que, si... que 
(valeur intensive)
Quelque savant qu'il soit, il connaît moins certains domaines. (=bien qu'il soit très savant, il connaît...)
Indicatif Opposition moins forte alors que, tandis que, pendant que (sens temporel très proche) Mon frère écoute de la musique alors que j'apprends mes leçons.
Conditionnel Opposition hypothétique quand bien même Quand bien même vous insisteriez, je n'accepterai jamais.
Subjonctif

On insiste sur la pensée (subj) ou sur le
tout... que Tout vieux qu'il soit, j'aime bien ce chien.
     
Tag(s) : #Langue

Partager cet article

Repost 0