Paris. le 17 Mars 1999

                         Cher Vlad,

      Ta lettre m'a fait tellement plaisir et je suis heureuse pour la nouvelle vie que tu mènes, travailler dans la publicité n'est pas si mal, au moins, dans ce domaine, la gloire demeurera.

      C'est à moi de m'excuser pour mon« Télégramme », mais si tu pouvais savoir le genre de problèmes que j'ai eus, j'ai quitté mon précédent travail et j'ai déménagé à Paris où je travaille comme assistante sociale.

Vlad, tu dois comprendre que je ne dois pas abandonner le poste que j'ai durement gagné. Les enfants que j'aide à trouver une famille comptent sur moi, je vois dans leur yeux de l'espoir, un espoir qui risque de s'éteindre si je les quitte; mon devoir est de rester auprès d'eux.

      De ma part, j'ai abandonné notre rêve de U.S. Est à jamais, et cela dès que j'ai vu l'espoir dans les yeux de ces enfants. Je ne te demande pas de l'abandonner toi aussi, c'est ton rêve alors fonce et n'attends rien de personne.

      Pour terminer ma lettre, je n'ai rien oublié de toi et nos beaux souvenirs passés ensemble resteront à jamais gravés dans ma mémoire.
                          Notre amitié est éternelle ...

                                       Amicalement, Estelle.

                                              Par Sawsan El Mokaddam 3°AC2

Tag(s) : #Meilleures productions

Partager cet article

Repost 0