Soutien Scolaire

Ce blog est destiné à tous les élèves de la 3ème année collégiale désireux de se préparer à l'examen régional

prévention routière

Publié le 17 Octobre 2013 par Ait Baali Hassane in Meilleures productions

 

 

 

La capitale marocaine est toujours illuminée de mille feux, une circulation grouillante, bruyante et continue, vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais aujourd’hui, mardi 9 janvier, aucun bruit de moteur, aucun klaxon, aucune voiture ne roule, aucune moto. Que se passe-t-il donc ? Le temps se serait-il arrêté comme dans le château de la belle au bois dormant ?

C’est tout simplement parce que c’est le début d’une campagne de prévention routière et que des mesures draconiennes viennent d’entrer en vigueur, nous apprend notre envoyé spécial, Monsieur Hliouti qui a réussi d’ailleurs à interviewer le préfet de Rabat :

J : - Voudriez-vous nous expliquer ce qui se passe ?

Le préfet : - A partir de cette année, le 9 janvier est décrété comme journée sans véhicules à moteur et désormais, quiconque enfreindra le code de la route serait passible d’une amende de 3000 dirhams et d’un retrait de permis de conduire pour un mois.

J : - Mais serait-ce vraiment efficace pour résoudre le problème de la pollution, des embouteillages et des accidents ?

Le préfet : - Bien sûr que non, mais cela contraindra les usagers de la route à y réfléchir à deux fois avant de violer la loi.

J : - Est-ce que ces mesures ne vont s’appliquer que pour Rabat ?

Le préfet : - Commencer par la capitale est un symbole mais dès mars prochain, ces mesures s’appliqueront dans tout le royaume.

J: - Et le covoiturage, qu'avez-vous décidé à ce sujet?

Le préfet: - Désormais, il est interdit d'utiliser son véhicule personnel sauf dans les cas extrêmes et le covoiturage semble être une bonne solution pour alléger la circulation en ville.

J : - Espérons que nos routes seront moins meurtrières et les conducteurs plus disciplinés. Merci de m’avoir accordé cet entretien.

Le préfet : - Je vous en prie.

 

(Soudain, je me sens secoué. c'est maman qui me réveille pour aller au collège. Mon père m'y conduit en voiture, à toute vitesse , en brûlant les feux rouges et en risquant  à plusieurs reprises de provoquer des accidents.Il ne faut surtout pas que son fils soit en retard...Hélas! Le respect du code de la route n'est pas encore la priorité des marocains!)

A bientôt bande de chauffards, vous avez encore de beaux jours devant vous!!


 Propos recueillis par M. ABDEL AZIZ HLIOUTI    2° AC


       REVU ET CORRIGE PAR: M. HASSAN  AÏT  BAALI

Commenter cet article

adam 21/10/2013 23:37


un beau rêve, en effet. Souhaitons qu'il se réalise un beau jour! en tout cas, l'article est excellent!